Message aux lecteurs

J’arrête mon blog, mais…

Il y a quatre ans, j’ai lancé deux grands projets d’écriture.

Le premier, c’est mon blog. Certains articles ont été énormément lus et partagés : sur la banque Newb, sur les tests de Qi, sur la Chine, etc. J’ai essayé de montrer les conséquences tragiques du système capitaliste et la voie sans issue de la réforme, sans ne rien céder à la rigueur, à la raison, à l’honnêteté. Montrer qu’un bon cadre théorique permet de comprendre et d’anticiper le réel.

Je suis très fier du travail accompli.

J’ai rencontré un réel succès avec des articles pourtant longs et exigeants. J’ai traité de questions difficiles, qui m’ont amené à me défendre dans des conférences, sur des plateaux télé, lors d’entretiens pour d’autres médias. J’ai produit un podcast, j’ai théorisé, j’ai écrit sur la connaissance, la critique des sources, l’épistémologie. J’ai fait face à beaucoup d’opposition mais à aucun procès, ni à aucune demande de droit de réponse.

Le sérieux paie.

J’ai reçu beaucoup aussi. Des témoignages très touchants, des opinions qui ont changé grâce à certains de mes articles, des commentaires qui les complétaient, des dons qui incarnaient concrètement la confiance qui m’était accordée. Je suis tellement reconnaissant et je voudrais vous dire MERCI.

Oui, je suis fier du travail accompli – mais je suis fatigué.

Écrire le week-end, la nuit, pendant les vacances, tout en gardant mes enfants…c’est difficile. Il s’agit d’un travail bénévole qui m’aura coûté de l’argent mais, surtout, énormément de temps pris sur ma vie de papa et d’amoureux, sur mes loisirs, le sport, la lecture, le billard, le dessin, le tricot, la cuisine et le reste !

Il y a aussi eu des conséquences difficiles, dont certaines sur lesquelles je ne m’étendrai pas. Développer une pensée hétérodoxe et solidaire peut être douloureux, même en démocratie (on met des guillemets ou pas, hein ?). Le blog n’apporte pas de reconnaissance « académique », peu de reconnaissance publique également – en dépit du travail et du temps investis. Certains retours ont été difficiles à gérer – je n’ai pas eu que des nuits complètes ! Souvent l’angoisse de l’insulte, de l’attaque personnelle, de critiques injustes ou ressenties telles, du buzz qui prend tant de place qu’il remplace la vie, des coups de pression via via…cette angoisse a pris largement le pas sur le plaisir d’apprendre et de transmettre.

Bien entendu, le blog restera ouvert et les articles disponibles. Je pense qu’ils ont le mérite d’être peu dépendants de l’actualité et qu’ils resteront, pour la plupart, pertinents en dépit du temps qui passe. Probablement que je continuerai à m’exprimer sur Facebook – avis à celleux qui voudraient m’y rejoindre 😉

Pourtant, l’arrêt du blog est aussi une excellente nouvelle. Je vous disais qu’en 2017, j’avais commencé deux grands projets d’écriture… Le deuxième grand projet est celui qui me tient le plus à cœur : un roman.

Je voudrais maintenant  dédier mon temps d’écriture à ce dernier, un projet d’une grande ampleur où je suis, évidemment, dans l’inconnu – et ça me plaît ! J’essaie d’y articuler mon plaisir littéraire des mots, mon intérêt pour la politique, et mon envie de raconter une histoire.  

D’une certaine façon, en parler ici constitue une forme d’engagement. Je ne sais pas si j’arriverai au bout, et encore moins si quelque éditeur y verra de l’intérêt pour son audience mais je suis prêt à prendre ce risque. C’est là, exactement là, que je veux mettre mes forces.

MERCI pour votre soutien, à chacun, chacune. Plein de love sur vous.

emmanuel

Par défaut

6 réflexions sur “J’arrête mon blog, mais…

  1. Monique Fréchette dit :

    Cher Emmanuel, je suis triste de devoir me passer du blog du radis. Je t’ai connu grâce à Michel Collon et ai été immédiatement séduite par la rigueur et l’honnêteté de ton engagement auprès de tes lecteurs. Nul doute que ton projet d’écriture sera couronné de succès. Sache que je vais te suivre sur ton compte Facebook. Nous avons besoin de jeunes qui, comme toi, ont une vision éclairée et nous rassurent par leur intelligence du monde actuel. Merci encore pour ton généreux partage❣️

    Aimé par 1 personne

    • Jeremia dit :

      Merci pour tes contributions que j’adore lire et relire. Dommage que la série sur les Ouïghours reste inachevée mais déjà très riche en arguments. Je comprends tes raisons d’arrêter, alors bonne continuation dans tes autres activités !

      Aimé par 1 personne

  2. Henri Lieberman dit :

    Cher monsieur,
    J’ai eu le plaisir de découvrir votre blog en suivant une recommandation pour votre dossier sur la question des Ouïghours. Depuis, je me suis mis à remonter le fil de vos contributions avec grand intérêt. Je profite de cette instant pour vous remercier puis vous féliciter car il est rare de trouver des auteurs faisant preuve de la même honnêteté et de courage éditoriale. Pour l’autodidacte que je suis, j’ai pu aussi apprendre en vous lisant à mettre des mots sur certaines idées. Le Radis restera pour longtemps un de mes clics favoris. Je vous souhaite très sincèrement beaucoup de succès, et surtout beaucoup de plaisirs et d’épanouissement dans vos nouvelles aventures. Bien à vous.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s