Revues de presse

#7 Revue de presse (le retour)

C’est la reprise avec la première revue de presse de 2018. Et ça décape.

Au chapitre des fusions, rachats, etc., déjà beaucoup d’infos. Je vous engage très vivement à jeter un œil à ma série « comprendre les fusions d’entreprises » pour être averti sur ce qui suit.

En Belgique, IBA (protonthérapie) a perdu un tiers de sa valeur. Eh oui, pas facile de jouer au bœuf capitaliste quand on n’est encore qu’une grenouille. Surtout après avoir vendu du rêve l’an passé puis avoir dû licencier massivement cette année-ci. Telenet pourrait bien avoir des appétits sur Voo. Novo Nordisk cherche à racheter la société belge Ablynx, moyennement motivée par l’affaire. Négociations également en suspens pour le rachat de Dole par le Belge Greenyard. Par contre, Kinepolis rachète bien « des » cinémas aux Pays-Bas. Enfin, la société japonaise Takeda cherche à racheter la biotech belge TIGenix.

newyear

Menu de l’année nouvelle

Henri Selmer Paris, leader du saxophone haut de gamme, a été cédé au fond Argos Soditic. Finie l’entreprise familiale, le capitalisme aura eu sa peau, toujours la même musique en somme. Le géant Quicksilver (mon adolescence) rachète Billabong. Et paf. Volkswagen s’allie avec Aurora pour les voitures autonomes, Thomas Cook et Lufthansa rachètent les miettes d’Air Berlin. Ces dernières semaines ont aussi vu la naissance d’un « géant » des jeux en ligne, avec GVC qui a racheté Ladbrokes Coral. Suite à la fusion Airbus/Bombardier, Boeing était obligé de répondre et cherche à racheter le Brésilien Embraer…qui fait de la résistance. Les analystes de Citigroup voient bien Apple avaler prochainement Netflix. Et là, on vous parlera encore une fois de la naissance d’un géant. Si Rabelais était vivant aujourd’hui, c’est la pomme qui mangerait Gargantua.

Enfin, last but not least, Trump vient d’autoriser le forage sur 90% du territoire côtier des USA, contre 6% précédemment. Pour créer quoi ? Une superpuissance énergétique. C’est la Pachamama qui va être content à force de roter du gaz…

Licenciements collectifs / embauches

D’abord une bonne nouvelle, les licenciements collectifs ont été en forte baisse en 2017. Évidemment, quand on suit cette actualité-là au quotidien, on a l’enthousiasme modeste : si c’était en baisse en 2017, faut pas demander ce que c’était avant. Et puis garder son esprit critique aussi. Ces chiffres-là ne disent rien des non-engagements, des départs non remplacés, de ce qui se passe à l’étranger, etc.

D’ailleurs – ne soyez pas schizophrènes – voyons ce que l’actu nous dit à ce propos. D’abord, et c’est tout neuf d’aujourd’hui, on craint le pire pour Carrefour en termes d’emplois. Le groupe risque d’annoncer des licenciements collectifs prochainement. Toujours pas, non plus, de repreneurs pour le site de Caterpillar. Ensuite, un total de 10.831 faillites ont été prononcées en 2017 (augmentation de près de 8% par rapport à 2016). Bah alors, ça ne vous dit plus rien le « tout à l’entrepreneuriat » ? Rah, ce que vous pouvez être passif ! En 2018 et 2019, 1300 membres du personnel de la Défense seront « affectés » (comme « affection » au sens de maladie, hein, pas au sens de « free hug ») par une restructuration. Déjà qu’ils avaient privatisé la sécurité de certaines bases (ô ironie du sort !) Et on voit la création d’une coopérative à Herstal, par ceux-là mêmes qui avaient été licenciés collectivement. Comme je le rappelais dans ce texte, se constituer en coopérative n’implique pas de pouvoir se soustraire aux lois du marché, de la concurrence et des rachats en tout genre. Ils risquent d’en faire l’amère expérience.

Go Pro supprime plus de 20% de ses effectifs (250 personnes) et retire son drone du marché. Le capitalisme, c’est comme la musculation : pour être imposant, il faut savoir alterner périodes de prises de poids et périodes de sèches. Preuve en est aussi avec Allergan (pharmacologie, connue pour le Botox) qui supprime un millier d’emplois.

Mais en même temps…on nous annonce que Lufthansa va embaucher en quantité (tu m’étonnes, c’est plus une compagnie aérienne, ça devient Pac-Man à force de manger tout ce qui est sur son chemin…) On nous annonce aussi un taux de chômage allemand au plus bas depuis les années 1990 (tu m’étonnes, avec des jobs à 1€ pour les chômeurs longue durée et les migrants, t’as intérêt à accepter tout et n’importe quoi, à commencer par l’humiliation). Et on annonce une pénurie de main d’œuvre en Belgique pour l’année qui vient. Bonne nouvelle ? Attendez ! De quoi parle-t-on ? Des ingénieurs hautement qualifiés d’une part, des travailleurs très peu qualifiés d’autre part ! Vous en tirerez les conclusions tout seuls sur le « ventre mou » du marché de l’emploi…

On aura beaucoup parlé de l’extrême richesse des riches d’entre les riches ces dernières semaines avec une croissance de 23% de la fortune des 500 plus riches sur terre en seulement un an ! Pas seulement Jeff Bezos (CEO d’Amazon) qui a détrôné Bill Gates à ce jeu…mais souligner aussi que nos patrons du Bel 20 sont eux de mieux en mieux payés (on s’inquiétait pour eux !) Ainsi, ce « Jackpot day » du 10 janvier, les patrons du Bel 20 auront déjà gagné en dix jours ce qu’un travailleur moyen gagne en un an.

Oui, je sais, c’est normal, ils ont plus de res-pon-sa-bi-li-tés. Contrairement, mettons, au hasard, à une sage-femme, un ouvrier du gaz ou un instituteur. Balzac disait que derrière chaque grande fortune se cache un crime. Je dirais même qu’il y en a plusieurs. À méditer au moment où on rappelle dans un livre que Ferdinand Porsche s’est allègrement servi du système nazi, que, la même semaine, Volkswagen reconnaît avoir dénoncé des opposants politiques à la dictature militaire brésilienne – toujours dans le but de maximiser les profits évidemment – et que, en Chine, Samsung est visé par une plainte pour violations des Droits de l’Homme (des mômes au travail).

Dans la famille « rapport aux nouvelles technologies », Zuckerberg présente ses excuses quant aux « fake news » qui pulluleraient sur Facebook, Macron veut les punir par la loi… J’ai tellement hâte d’assister aux tribunaux de la Vérité qui m’expliqueront pourquoi les armes de destruction massive ce n’était pas une « fake news » et pourquoi le Blog du Radis en est rempli. Le bitcoin joue au yo-yo. C’est pas une info en soi, mais c’est l’occasion de (re)lire l’article que j’avais publié à ce sujet. Si vous voulez voir à quoi ressemble cette instabilité en direct, vous pouvez aller voir ici. Les failles informatiques des micro-processeurs d’Intel rendent suspecte la vente par son CEO d’un gros paquet d’actions de son entreprise alors qu’il était vraisemblablement déjà au courant du problème. Délit d’initiés donc. C’est élégant. Et pas une semaine sans parler de Google dont on apprenait récemment qu’à travers sa maison-mère Alphabet, ils avaient planqué 16 milliards d’€ aux Bermudes, via une société écran, échappant de cette façon à l’impôt.

De bonnes semaines aussi en termes d’obsolescence programmée : des actions sont entreprises à Paris contre Apple, et Epson se trouve aussi dans le collimateur de la justice. Sachez donc que vos vieux Iphones ont été intentionnellement ralentis pour vous en faire acheter un nouveau. C’est élégant, bis. Pendant ce temps, Fiat Chrysler rappelle 1.8 millions de pick-ups et Aldi rappelle des amuse-bouches à cause de la présence de Listeria. Miam, miam.

Et comment être sûr que nous, les gens, ne posions pas trop de questions et n’y comprenions rien aux mécanismes fondamentaux qui sont à l’œuvre derrière ces anecdotes ? En assurant que les études universitaires en économie continuent ad nauseam leur même refrain libéral et capitaliste, en reléguant – au mieux – dans les marges, toute théorie contradictoire. Il fût une époque où ce cher Althusser appelait ça des « appareils idéologiques d’État ». Mais c’était y’a longtemps, et le gars était néo-marxiste. De quoi perdre toute sa crédibilité, non ?!

Bonne semaine, vive 2018, joie, santé, hauts les cœurs.

***

Merci au tipeur grunge_puppet_fatal86 !
Pour vous aussi soutenir le blog du radis : c’est ici 

Par défaut

Une réflexion sur “#7 Revue de presse (le retour)

  1. Pingback: #8 Revue de presse (Carrefour) – 26 janvier 2018 | Le blog du radis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s